Le Patio un standing abordable au cœur de Genève

2010 - Catégorie : Presse

Par

Prévu pour fin 2011, cet ensemble de constructions de verre et de béton offrira 68 appartements supplémentaires aux Genevois

Un objectif de 2500 logements nouveaux construits par année à Genève? C’est du moins la volonté de l’Etat. La construction en cours du «Patio» relève le défi d’y contribuer. Situé au cœur de la rive droite sur la commune du Grand-Saconnex, à l’intersection de l’avenue Ernest-Pictet et du chemin du Bois-Gentil, tout proche de l’avenue Wendt, le projet prévoit ainsi de mettre sur le marché 68 appartements, dont la moitié sera vendue en PPE. Géographiquement, la réalisation jouit d’une situation calme, à proximité des transports publics et des commerces. Le chantier est en cours depuis le mois de février de cette année et devrait s’achever pour la fin 2011. La construction est répartie sur deux immeubles avec quatre entrées de 6 étages sur rez-de-chaussée, entièrement soumis aux normes Minergie, gage d’une haute performance énergétique des bâtiments. Outre une enveloppe étanche, une isolation thermique efficace, et un système d’aération performant, le concept prévoit d’installer des panneaux solaires sur les toits plats pour assurer le préchauffement de l’eau chaude.

Une esthétique de qualité

Piloté par la régie genevoise Brolliet, «Le Patio» répond aux nouvelles volontés économiques de l’Etat de Genève pour ce type de zone. Le prix du m2 habitable en PPE s’élève en effet à 6300 francs. «Les bâtiments, dont le coût de construction est estimé à 28 millions de francs, respectent un certain standing tout en restant abordables pour la classe moyenne. La qualité et l’esthétique des appartements qui vont du deux-pièces au sept-pièces ont plu au public, car tous se sont vendus comme des petits pains», confie Thomas Mader, directeur et responsable promotions chez Brolliet.

Les façades extérieures en béton noir décorées avec des éclats de pierres dénotent d’une construction massive et originale. D’autant qu’elles contrastent avec les grandes baies vitrées et les balcons aux dimensions généreuses, d’une profondeur de trois mètres, dont les bordures sont conçues en verre teinté d’une couleur vert Jaguar. Très modernes et aérés, les nouveaux immeubles se démarquent par leur élégance dans le quartier. Les architectes, du bureau Hervé de Giovannini, ont opté pour une ligne très épurée qui privilégie les espaces ouverts et la lumière. Les appartements traversants réunissent en un seul lieu la cuisine, la salle à manger et le séjour. Entièrement vitré sur l’extérieur, l’ensemble procure ainsi un sentiment de transparence. De plus, les logements sont agréables et spacieux, un cinq-pièces ayant une superficie de 120 m2 et bénéficiant d’un balcon de 42 m2. Côté jardin, les deux immeubles s’articulent autour d’un patio central transformé en une zone verte de détente comprenant un plan d’eau orné d’une fontaine miroir. Les extérieurs sont aménagés en jardins privatifs, et bordés d’allées piétonnes, élément propice au calme puisqu’aucun véhicule ne circulera dans cette zone.